La Truffade et la Quenelle

19 mars 2010

Un dessert délicieux, léger et ultra sain !!

Cela fait bien longtemps qu'aucune d'entre nous n'a posté de recette ici... Nous avons délaissé ce blog pour plusieurs raisons qui peuvent se résumer comme suit : des emplois du temps chargés, des recettes du quotidien pas toujours très élaborées, et une flemme de poster celles qui pourraient l'être !! 

En cette fin de journée ensoleillée, je prends le temps de vous faire partager un petit dessert délicieux, même s'il n'est pas du tout élaboré pour le coup !!!

Compote de pommes et poires à la purée de dattes

Pour 2 personnes

2 pommes

2 poires

Une douzaine de dattes dénoyautées

1 orange

DSC01081

Coupez les pommes et les poires en petits morceaux et faites les cuire à feux doux avec un filet d'eau jusqu'à ce qu'elles soient cuites et moelleuses.

Hachez les dattes finement, faites les cuire dans une casserole avec le jus d'une demie orange et les zestes de cette dernière jusqu'à ce que le jus soit totalement évaporée et que le mélange ait la consistance d'une purée.

Mixez les fruits ou écrasez-les grossièrement selon votre préférence.

Versez la compote dans un ramequin et disposez dessus une quenelle de purée de dattes. Décorez de zestes d'orange.

A dégustez tiède ou froid !

DSC01084

 

Posté par La Truffade à 18:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


30 janvier 2010

Bubble & Squeak auvergnats

Certains d’entre nous ont des difficultés à terminer leurs légumes verts. Pour recycler les restes de petits pois, de haricots ou de chou, les Anglais réalisent la recette qui suit. Il s’agit de galettes de purée de pommes de terre, auxquelles on incorpore quelques légumes et, variante auvergnate, un peu de Cantal.

Le nom, Bubble & Squeak, vient du bruit que font les galettes en cuisant dans l’huile. Oui, je sais, niveau diététique, il y a mieux, surtout pour finir des légumes. Mais bon, c’est l’hiver, non ?

La recette est tirée de Simply British ! aux éditions Marabout

Bubble & Squeak auvergnats

**

DSC09703

Pour 2 personnes :

-       2 pommes de terre de taille moyenne

-       1 oignon haché

-       75g de chou vert émincé et déjà cuit

-       35g de beurre

-       un bon morceau de Cantal râpé

-       un peu de farine

-       sel et poivre

-       1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Faites bouillir les pommes de terre épluchées et coupées en morceaux pendant 15-20 minutes dans de l’eau bouillante salée.

Faites revenir les oignons et le chou dans un peu de beurre et d’huile.

Egouttez puis écrasez les pommes de terre. Ajoutez un gros morceau de beurre, les oignons et le chou. Remuez bien puis ajoutez le Cantal. Salez et poivrez.

Laissez votre purée  tiédir.

Farinez vos mains et confectionnez des galettes épaisses.

Faites dorer vos galettes dans une poêle huilée, environ 4 minutes sur chaque face, jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes. N’hésitez pas à les retourner régulièrement.

Servez immédiatement avec n’importe quelle viande.

DSC09695

Posté par La Quenelle à 20:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 janvier 2010

Irish Pie

Je vous souhaite à mon tour mes meilleurs vœux pour l’année 2010 ! J’espère que cette année sera synonyme de bonheur, de santé, et d’amour pour chacun et chacune d’entre vous !

Je vous propose aujourd’hui une recette que j’ai découverte sur le site culinaire Ô délices. Elle est tellement délicieuse et simple à préparer que je ne résiste pas à l’envie de la partager avec vous à mon tour, même si elle n’est pas de moi à l’origine, car elle est devenu un classique dans ma famille !

Irish Pie

Pour 2 à 3 personnes

 DSC09447

4 pommes de terre de taille moyenne

2 poireaux

250g de saumon

250g de cabillaud

150g de crevettes décortiquées

30g de maïzena

30 cl de lait

5cl de vin blanc

Ciboulette

Sel et poivre

Pelez les pommes de terre et coupez-les en morceaux. Émincez finement les poireaux. Faites-les cuire 20 min dans une grande casserole d’eau bouillante salée. 

Coupez le poisson en cubes. Dans une casserole, délayez peu à peu la maïzena avec 20cl lait froid, puis faites chauffez l’ensemble à feu doux, jusqu’à épaississement. Puis ajoutez le vin blanc et retirez du feu. Bien assaisonnez la sauce blanche avec du sel et du poivre, ainsi que de la ciboulette. Ajoutez les cubes de poisson et les crevettes. Mélangez.

Égouttez les légumes. Mixez les pommes de terre uniquement et grossièrement pour avoir une purée épaisse et ajoutez le lait restant pour plus d'onctuosité. Salez et poivrez. Mélangez l’écrasé de pommes de terre obtenu avec les poireaux émincés.

Dans un plat à gratin, versez la préparation à base de poisson. Puis répartissez la purée de légumes sur le dessus. Faites cuire 35 min dans le four préchauffé à 180°C.

DSC09453

Posté par La Truffade à 15:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 janvier 2010

Muffins au Nutella et noix d'Amazonie

Bonne année à tous et à toutes ! Que 2010 vous apporte joie et santé, ainsi que plein d’aventures, culinaires ou non !

^^

DSC09681

^^

Ca y est, la dinde est digérée, la bûche terminée et les bouteilles ont enfin atterri dans le bac du recyclage. D’habitude, il faut plusieurs jours pour se remettre des festivités – en comptant qu’on vient en général à bout des restes le 3 janvier et qu’on enchaîne sur la galette. Sauf que cette année, il y a de la neige, beaucoup de neige. Et personnellement, ce genre de météo me donne envie de me mettre sous la couette avec une soupe bien diététique et vitaminée, mais aussi un chocolat chaud accompagné de muffins. En plus, entre soldes et partiels, il faut tenir le coup, sans compter que l’estomac doit aussi reprendre sa taille normale.

D’où ces muffins archi-faciles au cœur de Nutella, qui sont un goûter idéal. Un classique chez moi, le succès est toujours au rendez-vous. La recette vient de chez Marmiton mais je l’ai ici enrichie avec des noix d’Amazonie – aussi appelées noix du Brésil, même si elles poussent en Bolivie. Une autre catégorie de noix ou de noisette est naturellement utilisable. Mais, juste en passant, j’encourage l’utilisation de cette noix dans la nougatine, c’est une tuerie gustative et quelques fabricants de glace l’ont compris ! A noter que la noix du Brésil est très grasse mais possède des vertus pour réguler le cholestérol et les maux d’estomac. Il est cependant déconseillé d’en abuser…

Muffins Nutella et noix d’Amazonie

^^

DSC09672

^^

Pour 6 gros muffins :

^^

- 125g de noix d’Amazonie concassées

- 1 œuf

- 45g de sucre en poudre

1 sachet de sucre vanillé

- 50g de beurre fondu

- 10cl de lait

- 140g de farine

- ½ sachet de levure

- 1 pincée de sel

- Quelques cuillerées de Nutella

^^

Préchauffez le four à 180°C.

Faites torréfier les noix quelques minutes dans le four pendant qu’il chauffe et réservez.

Dans un saladier, battez vivement l’œuf avec le sucre et le sucre vanillé jusqu’à blanchissement du mélange. Ajoutez le beurre puis le lait et mélangez.

Tamisez la farine, la levure et le sel, puis incorporez-les à la pâte. Battez un peu, ajoutez les noix et mélangez à nouveau. Quand le mélange est homogène, arrêtez.

Beurrez les moules et remplissez les de pâte jusqu’à la moitié. Dans chaque moule, ajutez une cuillère à café de Nutella. Recouvrez du reste de pâte.

Enfournez pendant 20 à 25 minutes, jusqu’à ce que les muffins soient dorés. Attendez 5 minutes pour démoulez et dégustez sur le champ, ils sont meilleurs encore chauds !

Posté par La Quenelle à 20:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 décembre 2009

Tarte sucrée au potiron

Ce n’est pas une recette de fête, malgré Noël qui approche, car je ne suis pas du genre à essayer mes recettes de Réveillon tout au long du mois de décembre, donc vous ne les aurez que début 2010 ! En attendant, il y a une multitude de blogs qui en regorge ! 

Pour le moment, j’vous propose une recette sucrée de saison, étant donné qu’elle contient du potiron. Elle est issue d’ «Histoires secrètes du potiron » de la collection Goûts simples et belles histoires.

Tarte brûlée aux deux parfums

DSC09831

Pour 6 personnes

1 pâte sablée (achetée pour moi pour passer moins de temps en cuisine, mais je vous conseille une pâte maison, plus épaisse que celle du commerce, le potiron l’ayant rendue trop molle) 

1 potiron 

25cl de lait 

100g de sucre en poudre 

½ sachet de sucre vanillé 

25cl de crème fraîche 

1 œuf

1 cuillère à café de cannelle

3 cuillères à soupe de gelée de groseille (ayant lu la recette trop rapidement, je n’avais prévu cet ingrédient, j’ai donc mis de la confiture d’abricots maison à défaut)

3 cuillères à soupe de cassonade

DSC09834

Coupez le potiron en deux, retirez les graines et les fils puis épluchez-le et coupez-le en petits morceau. Disposez-les dans une grande casserole, mouillez avec le lait et autant d’eau, puis faites cuire 25 min environ. Ecrasez-les à la fourchette, versez le tout dans une passoire et laissez égoutter.

Placez cette purée dans une terrine puis incorporez le sucre, le suce vanillé, la crème, l’œuf et la cannelle ; mélangez bien.

Foncez la pâte ans un moule à tarte. Piquez-la rapidement de petits trous avec une fourchette et tapissez le fond de gelée de groseille. Versez ensuite la préparation au potiron et enfournez pour 30min environ. Sortez la tarte du four, saupoudrez de cassonade, puis faites griller 5min sous le gril et servez aussitôt !

DSC09826

Posté par La Truffade à 22:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


26 novembre 2009

Tortellinis au boudin

;;;

::

Moi, j’aime le boudin.

Voilà, c’est dit. Une façon comme une autre de commencer cette note, peut-être pas la plus classe, mais n’empêche : moi j’aime le boudin.

J’en ai toujours apprécié le goût, qu’il soit blanc ou noir, cuisiné avec des pommes, des patates, en salade, avec des plantains. Mais jusqu’à il y a 3 ans, je n’en mangeais pas régulièrement, je n’avais juste pas le réflexe. Tout a changé lors de mon séjour en Grande-Bretagne : je me suis un jour réveillée avec une envie de boudin, comme ça. J’ai donc parcouru le supermarché. Puis les boucheries. Puis le magasin de produits français. Rien, pas de boudin : Cardiff ne semblait pas connaître ce produit. J’ai tout à coup compris ce que c’était que de vouloir quelque chose sans parvenir à l’obtenir. Je me suis mis à fantasmer sur du boudin. Je suis devenue une obsédée du boudin.

Quand je suis rentrée en France, un mois plus tard, c’est un des premiers plats que j’ai mangé, et j’en ai ramené dans l’Eurostar. Oui, je suis un peu bizarre, je vous l’accorde…

Depuis, je suis revenue en France. Mais de la même façon que certains ont des pots de glace au congélateur, j’ai en général du boudin dans mon frigo. Je n’en mange pas toutes les semaines, loin de là, mais je cherche toujours une nouvelle façon de l’accompagner. L’année dernière, j’avais tenté un crumble antillais, aujourd’hui je vous propose des tortellinis au boudin. C’est archi simple et cela m’a permis de refaire des pâtes fraiches .

Tortellinis au boudin

DSC09483

Pour 2 personnes

-          2 œufs

-          200g de farine

-          un boudin (noir ou blanc)

-          sel et poivre

-          une noisette de beurre

-          un oignon

-          10cl de crème fraiche

-          du parmesan

-          de la salade pour dresser (oui, je sais, moi je n’en avais plus !)

Sur un plan de travail assez large, disposez la farine et creusez un puits dedans. Versez les œufs et battez rapidement à la fourchette. Travaillez votre pâte sans relâche pendant une dizaine de minutes.

Etalez-la ensuite au rouleau ou à la machine, ce qui devrait vous prendre une dizaine de minutes pour obtenir une pâte d’un millimètre d’épaisseur environ – mieux vaut ici que la pâte soit plus épaisse quand même.

Découpez des carrés de 4cm de côté.

Fendez la peau du boudin et récupérez la chair.

A l’intérieur de chaque carré, disposez une noisette de boudin et repliez comme un chausson avant de souder les bords en les pressant – et en les cornant.

(excusez la description un peu ratée, mais tout le monde voit à quoi ressemblent des tortellinis?)

Laissez séchez vos pâte pendant 1h.

Mettez de l’eau à bouillir et laissez ensuite cuire les tortellinis pendant 2 à 3 minutes, pas plus. Egouttez-les.

Faites revenir l’oignon émincé dans du beurre, ajoutez la crème, le sel et le poivre, puis les tortellinis. Parsemez de parmesan et laissez mijoter quelques minutes.

Servez chaud, accompagné d’une salade et d’un peu de balsamique.

Posté par La Quenelle à 12:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

08 novembre 2009

Encore une astuce pas très académique mais qu’importe !!

Vous manquez de temps mais vous voulez malgré tout manger varié et équilibré ? Cette astuce est faite pour vous !! Et elle peut se faire au micro-ondes en plus !

« Risotto » express

DSC09442

 Pour 4 personnes

2 verres de riz Arborio (ou autre variété italienne pour risotto) 

1l de soupe aux asperges en brique 

Quelques brins de ciboulette fraîche ou séchée 

Eau bouillante 

Poivre (pas de sel étant donné que les potages du commerce sont déjà suffisamment salés)

DSC09443

 Versez le riz dans une casserole. Recouvrez le de la moitié de la brique de soupe. Faites chauffer à feux doux jusqu’à une totale absorption. Ajoutez le reste de soupe. Goûtez le riz, s’il n’est pas encore complètement cuit, vous pouvez rajouter un peu d’eau bouillante pour parfaire la cuisson. Le « risotto » doit être fondant et crémeux. Ajoutez la ciboulette ciselée à la fin et poivrez. Servez aussitôt.

 Cette recette est parfaite en cas de placards vides. Mais si vous souhaitez l’améliorer facilement sans vous compliquer pour autant la vie, vous pouvez incorporer un peu de parmesan râpé à la fin, ou encore rajouter des champignons des bois séchés réhydratés en cours de cuisson.

Bref, voilà une recette qui ne paye pas de mine mais qui reste équilibrée et particulièrement fondante !!!

Posté par La Truffade à 12:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 octobre 2009

Petits cakes aux noix et aux pommes

L’année avait commencé par une course effrénée, mais j’ai peu à peu trouvé mon rythme maintenant. Et surtout la façon de fabriquer du temps. Oui, je suis un peu magicienne à mes heures…

Bon, très honnêtement, j’ai décidé de sécher un cours en permanence, ça libère quelques heures. Ce qui ne signifie pas que je passe cette nouvelle liberté à ne pas travailler, mais c’est une journée complète que JE programme, le rêve.

D’où mon retour dans la cuisine.

pp

Quand j’ai vu le merveilleux cake au chocolat et aux noix chez la Popotte entre Potes, j’ai tout de suite craqué. Le seul souci, c’est que j’habite avec une jeune fille qui déteste le chocolat noir. D’où la nécessité de modifier la recette pour qu’elle puisse aussi profiter du dessert.

pp

Nous avons donc ici 4 minis cakes aux noix et aux pommes, avec un petit goût de miel. Naturellement, il est possible de faire un seul gros cake avec les mêmes quantités. Mon choix du mini cake venait simplement du fait que j’ai utilisé la moitié de la pâte pour faire une version chocolat !

p

La recette originale comprenait un yaourt, je l’ai remplacé par une lichette de crème pour cause de frigo vide. Notons que ce cake est extrêmement diététique puisque c’est la seule dose de matière grasse dedans, le reste du moelleux étant assuré par la compote.

Petits cakes aux noix et aux pommes

pp

DSC09466

pp

-          80g de noix concassées

-          3 cuillères à soupe de miel pour les noix

-          4 cuillères à soupe de miel pour la pâte

-          3 oeufs

-          100g de sucre roux

-          Un pot de 125g de compote de pommes (100g conviennent aussi)

-          1 cuillère à soupe de crème liquide

-          80g de farine

-          1 sachet de levure

-          1 petite pomme coupée en quartiers

pp

Préchauffez le four à 180°C.

pp

Dans une poêle, faites dorer les noix concassées dans le miel et une petite cuillère de sucre. Réservez.

pp

Mélangez le sucre, les œufs et le miel jusqu’à obtenir un mélange mousseux. Incorporez la compote et la crème et battez à nouveau.

Ajoutez enfin la farine et la levure tamisées et homogénéisez le mélange à l’aide d’une cuillère en bois.

Versez enfin les noix dans la pâte.

pp

Beurrez très légèrement les moules et remplissez les aux ¾ de pâte. Enfoncez quelques quartiers de pomme dans chaque cake.

pp

Enfournez pendant environ 40 minutes, en surveillant afin que les cakes conservent leur moelleux.

pp

DSC09474

Posté par La Quenelle à 13:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 octobre 2009

Mini potimarron express

Julie Andrieu a toujours de bonnes astuces et d’excellentes idées en matière de cuisine. Certaines de ses recettes font parties de mes classiques.

Et aujourd’hui j’ai voulu tester une recette inédite qui doit être réalisée au micro-ondes, mon objet fétiche en ce moment !

Je l’ai légèrement modifiée selon les ingrédients dont je disposais.

Une crème de mini potimarron

Pour une 1 personne

DSC09457

1 petit potimarron

20g de croûtons de pain à l’ail

2 carrés frais

5 cl de lait

2-3 poignées d’emmental râpé

½ cube de bouillon de volaille

Découpez un chapeau au sommet du potimarron. Puis enlevez entièrement son « placenta », c’est-à-dire les graines et filaments à l’intérieur du potimarron.

Garnissez le d’une partie des croûtons de pain, d’un carré frais en morceaux, d’une ou deux poignées d’emmental et d’un peu de cube de bouillon de volaille en guise d’assaisonnement. Finissez de le garnir avec le reste des ingrédients. Et recouvrez le tout d’un peu de lait.

Dans la recette initiale, Julie utilisait de la crème liquide, je l’ai remplacée par les carrés frais et le lait, étant donné que je n’avais plus de crème chez moi….A vous de voir !

Elle rajoutait aussi une demie gousse d’ail, mais mes croûtons étant déjà aromatisés à l’ail, j’ai préféré m’abstenir.

Refermez le potimarron avec son chapeau et emballez le soigneusement dans du film alimentaire, en le perçant de quelques trous au couteau, afin que la vapeur s’échappe durant la cuisson.

Faites cuire votre potimarron au micro-ondes, puissance maximale pendant 8min…

Enlevez le film alimentaire et présentez le entier.

DSC09458

Selon la taille du potimarron, n’hésitez pas à le déguster à deux ! Mais n'oubliez pas d'adaptez le temps de cuisson !

Posté par La Truffade à 16:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 octobre 2009

Cake aux framboises et pépites de chocolat

Pas l’temps. Si on pouvait résumer mon quotidien en ce moment, ce serait ça : pas l’temps.

D’où une nouvelle passion pour les desserts vite fait, comme ce cake. La recette est tirée d’un « Bonne Soirée » d’il y a quelques années. Oui, feu « Bonne Soirée », le magazine des mamies. Dans le même genre, je crois qu’on a « Pleine Vie » maintenant… Bref, les recettes de grands-mères étant les meilleures, pourquoi s’en priver ?

Le secret de ce cake ? Les ingrédients… oui, c’est limite une pâte à cookies, c’est pas pour les régimes. Mais c’est tellement bon… (et puis honnêtement, vu le rythme que j’ai en ce moment, il me faut des calories pour tenir !)

Cake aux framboises et pépites de chocolat

!!

DSC09276

-          150g de beurre très mou

-          150g de sucre

-          3 œufs

-          1 sachet de levure

-          250g de farine

-          100g de pépites de chocolat

-          Une grosse poignée de brisures de framboises surgelées (Picard ou Carrefour)

Préchauffez le four à 200°C.

Dans un saladier, battre au fouet le beurre mou (ou fondu) et le sucre.

Dans un bol, battez les 3 œufs.

Ajoutez les œufs au mélange beurre-sucre et mélangez jusqu’à obtenir une pâte lisse. Incorporez la levure et la farine tamisées et mélangez jusqu’à homogénéité. Ajoutez les pépites et les framboises, mélangez.

Versez dans un moule cake beurré et fariné.

Enfournez, laissez cuire pendant 30 minutes à 200°C puis baissez le thermostat à 170°C et attendre que le cake soit bien doré (environ 25 à 30 minutes)

!!

DSC09272

Posté par La Quenelle à 22:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

09 octobre 2009

Aujourd'hui une petite astuce de saison !

L'automne est là et cette saison nous propose de belles opportunités en matière de cuisine...

Les balades en forêt sont l'occasion de profiter des superbes couleurs que nous offre la nature, mais aussi et surtout, de partir à la recherche de champignons frais ou de châtaignes...

Ce sont ces dernières qui m'intéressent aujourd'hui !

 

DSC07525

 

Une fois mon butin récolté, je me suis demandé comment faire pour cuire ces châtaignes avec pour seule possibilité : mon micro-ondes !!! 

Un petit tour sur la toile m'a permis de découvrir une astuce particulièrement pratique. Je me permets donc aujourd'hui de la partager avec vous !

Les châtaignes sont en général cuites au four, mais cela prend un certain temps. Si l'on a de la chance, la cuisson peut être effectuée dans la cheminée avec une poêle à trous spécialement conçue pour ce produit. D'ailleurs, c'est comme ça que mes parents procédaient quand j'étais plus petite...Mais maintenant que je suis dans une chambre d'étudiante, comment faire ?!

C'est tout simple : vous entaillez, comme habituellement, vos châtaignes sur toute leur longueur, voire dans les deux sens pour faciliter l'extraction. Vous les disposez dans une plat allant au micro-ondes et disposant d'un couvercle hermétique. Et enfin, vous les faites cuire pendant 2min30 à pleine puissance !

Enlevez prudemment le couvercle en faisant attention à la vapeur qui s'échappe, patientez quelques instants afin de pouvoir ouvrir les châtaignes sans vous brûler. 

Une fois vos châtaignes pelées, je vous conseille de les déguster tout simplement dans du lait chaud...

Caler vous dans un fauteuil moelleux, devant un bon film ou avec un roman, et savourez...Le fauteuil n'étant qu'un accessoire, même sans, cela reste très agréable !

Posté par La Truffade à 12:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

29 septembre 2009

L'été n'est pas encore fini !

Si comme le mien, votre potager regorge encore de tomates cerise, il est encore temps de réaliser la recette suivante !

Si vous prenez le temps de fermer les yeux quelques secondes en le dégustant, vous aurez l'impression que l'été n'est pas encore fini !!!

Clafoutis de tomates cerise à la fêta et aux fines herbes

DSC06875

3 oeufs 

180g de farine tamisée

50cl de lait

300g de tomates cerises

150g de feta

Un dizaine de feuilles de basilic ciselées

Quelques brins de ciboulette ciselés

Sel, poivre

DSC06881

Préchauffez le four à 180°C et huiler le plat à clafoutis. Disposez les tomates cerise dedans préalablement lavées.

Mélangez les oeufs entiers au fouet, puis ajoutez la farine tamisée en évitant la formation de grumeaux, puis délayez le tout avec le lait. Assaisonnez l'ensemble avec quelques tours de moulin à poivre, du sel et des feuilles de basilic ciselées et de ciboulette.

Versez le mélange sur le place et parsemez le tout de dés de fêta.

Faites cuire 30min environ. Et dégustez-le avec un mesclun.

DSC06878

Posté par La Truffade à 17:32 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 septembre 2009

Un classique revisité par La Truffade…

La rentrée approche pour moi….Comment se fait-il que je sois encore en vacances fin septembre allez-vous me dire ? Mais c’est parce que je suis encore à la fac ! Et plus on avance dans les cycles, plus larentrée est tardive…Et ça, je ne vais pas m’en plaindre, c’est certain !

Du coup, je profite de mon temps libre pour cuisiner [je ne fais pas que ça non plus bien entendu !] et je peux vous dire que j’ai un petit stock de recettes pour ce blog…Le problème est qu’entre cuisiner et retranscrire la recette ici, il y a un gouffre ! La fainéantise m’emporte trop souvent, et en conséquence, mes apparitions se font rares. Heureusement que La Quenelle est toujours là [malgré son emploi du temps chargé] pour faire vivre ce blog !! Merci ;)

Cependant, j’ai décidé de me lever plus tôt aujourd’hui [avant de rejoindre La Quenelle à Lyon pour le weekend, qui sera peut-être l’occasion de cuisiner à deux ?!] histoire de vous faire partager un classique réinterprété par mes soins !

Brownie aux amandes

DSC06859

 

200g de chocolat noir à pâtissier 

150g de beurre (et quelques grammes pour le moule) 

3 gros œufs 

150g de sucre en poudre 

80g de farine tamisée 

1 demie cuillère à café d’arôme d’amandes amères 

1 tiers de sachet de levure chimique 

50g d’amandes en poudre 

75g d’amandes effilées 

[quelques amandes en morceaux si vous souhaitez plus de croquant comme dans un brownie traditionnel]

DSC06855

Allumez votre four thermostat 4. Beurrez votre moule.

Cassez le chocolat en morceaux, ainsi que le beurre et faites fondre le tout dans un plat au micro-ondes, jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et onctueuse.

Pendant ce temps là, cassez les œufs entiers dans un saladier, battez-les et ajoutez le sucre en fouettant pour que le mélange blanchisse et devienne mousseux. Versez la sauce au chocolat, puis l’arôme d’amandes amères. Mélangez bien. Versez ensuite la farine en pluie, mélangée à la levure, et continuez de mélanger pour former une masse bien homogène.

Ajoutez enfin les amandes en poudre et les amandes effilées à l’appareil.

Versez cette pâte dans le moule et faites cuire le brownie 20min au four environ en surveillant la cuisson, car la surface doit être croustillante mais l’intérieur encore moelleux.

Lorsque le gâteau est cuit, sortez-le du four et laissez le refroidir complètement avant de le démoulez et de la coupez en carrés [plus ou moins gros selon votre degré de gourmandise].

DSC06853

Vous n’avez plus qu’à savourer sa saveur et son onctuosité !

 

 

 

 

Posté par La Truffade à 10:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

09 septembre 2009

L'index des recettes, enfin !

;

;

;

;

;

INDEX DES RECETTES

;

;

;

RECETTES SALEES

  • Entrées :

Crapés aux flocons d’avoine et aux herbes

Crumble tomates, basilic et olives

Muffins au saumon et à l’aneth

Pressé de foie gras au pain d’épices

  • Plats complets :

Courgettes farcies au micro-ondes

Crumble antillais

Gratin de légumes au Morbier

Penne à la vodka et au pesto de roquette

Pizza roquette et viande des Grisons

Poulet grillé aux plantains

Risotto aux fèves et aux girolles

Risotto chorizo et poivrons

Sardines marinées sur lit de concombres

Steak haché aux prunes

Suppli aux petits-pois

Truffade auvergnate

  • Cakes salés :

Cake aux poivrons et fromage de chèvre

Cake d’automne à la tomme, noix et champignons

Cake d’hiver au Comté

  • Tartes salées :

Quiche allégée au potimarron

Tarte aux blettes et reblochon

Tarte estivale aux légumes du soleil et chèvre

·         Condiments :

Ketchup

Pesto de roquette

;

;

C’EST AU FROMAGE

Cake aux poivrons et fromage de chèvre

Cake d’automne à la tomme, noix et champignons

Cake d’hiver au Comté

Courgettes farcies au micro-ondes

Gratin de légumes au Morbier

Tarte aux blettes et reblochon

Tarte estivale aux légumes du soleil et chèvre

Truffade auvergnate

;

;

RECETTES SUCREES

  • Biscuits :

Biscuits sablés à la cannelle et au miel

Campagnole

Grancereale

Meringues cappuccino

Sablés des prés

Scones

  • Cakes et gâteaux :

Cake à la Danette caramel

Cake caramélisé aux figues et au porto

Cake carrément chocolat de Pierre Hermé

Cheesecake fleuri

Chocolamandine

Crumble bananes-poires-pommes

Gâteau humide à l’orange

Marbré praliné aux noisettes

Millefeuille à la vanille

Sachertorte

Toucinho do céu

  • Muffins :

Muffins acidulés

Muffins au vin chaud

Muffins diaboliques au chocolat

Muffins martiniquais

Muffins pavot-framboise

  • Pains et viennoiseries :

Bugnes briochées

Pain à la fourchette

Pains au chocolat minute

Pancakes

  • Rafraîchissements :

Glace au yaourt et fraises fraîches

Granité schtroumpfement bon

;

;

LA CUISINE DE PHILEAS

  • Mamma mia, de la cuisine italienne :

Campagnole

Crumble tomates, basilic et olives

Grancereale

Meringues cappuccino

Penne à la vodka et au pesto de roquette

Pizza roquette et viande des Grisons

Risotto aux fèves et aux girolles

Risotto chorizo et poivrons

Suppli aux petits-pois

  • Un peu d’exotisme :

Boulettes de pois chiches

Crumble antillais

Poulet grillé aux plantains

Salade improbable

Samossas thon et courgettes

  • De l’autre côté de l’Atlantique :

Ketchup

Potatoes

Steak haché aux prunes

Posté par La Quenelle à 22:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

06 septembre 2009

Pâtes maison : déboulonnons quelques mythes

Dans la vie de tout cuisinier, il arrive forcément le moment où une question primordiale va être posée : celle du "gadget", l'outil indispensable qui va teeeeeeeellement vous faciliter la vie. Selon le dictionnaire Larousse de 2005 - illustré par Christian Lacroix mais on s'en fout un peu - un gadget est un "objet plus ou moins utile, amusant par son caractère de nouveauté". En gros, le truc joli et assez ingénieux, mais dont on est parvenu à se passer jusqu'à présent, sauf qu'il faut bien faire marcher l'économie, hein !

Or les gadgets, moi, j'adore ça. Je peux littéralement passer des heures dans un magasin d'articles de cuisine, juste pour admirer ces objets qui promettent de révolutionner ma vie. Rien qu'hier, j'ai découvert un engin pour évider les kiwis. Non mais sans rire, EVIDER LES KIWIS ! C'est pas de l'innovation indispensable ça ?

Pourtant, j'achète rarement. J'aimerais me faire croire, et vous faire croire par la même occasion, que c'est parce que je suis raisonnable, mais l'explication réside plutôt dans le néant intersidéral aussi appelé "mon compte en banque"...

Non, et puis il y a gadget utile (GU) et gadget inutile (GI), il faut bien le reconnaître. Le tout est de parvenir à faire la différence entre les deux, ce qui est extrêmement difficile. Le gadget, j'en suis persuadée, est une immense zone grise, laissée à l'appréciation de tous. Moi, par exemple, je trouve qu'un cuiseur de riz est un GI, ce qu'on pourrait trouver étonnant de la part d'une fille dont la casserole déborde à chaque fois qu'elle cuisine du riz. Mais je trouve indispensable d'avoir des moules de toutes les formes, même si je ne me suis jamais servie du truc à mini-cakes. Je reste sceptique sur le fameux KitchenAid, mais c'est parce qu'il reste hors de ma portée pour cause de néant intersidéral. Un épluche tomates est un GI, pas un zesteur - je le sais parce que je n'en ai pas et que du coup mes zestes ressemblent plutôt à des pelures de citron...

Quoi qu'il en soit, GU ou GI, on peut faire sans la plupart du temps. Imaginez, j'ai tenu 2 ans avant d'investir dans un rouleau à pâtisserie ! Je suis parvenue à cuisiner des cheesecakes sans moule à charnières ! Assez extrême comme comportement, non ?

Sauf que depuis une semaine, grâce à un merveilleux job d'été de démonstratrice en lingerie, j'ai comblé le néant intersidéral. Et il est plus plein que ce que j'avais prévu... Résultat, après avoir écumé les magasins de fringues pour repérer mes prochaine victimes, je me suis retrouvée à "errer" dans une boutique d'articles de cuisine. Et c'est là que j'ai eu la révélation : si le néant intersidéral doit se recréer, c'est parce qu'il me faut une machine à pâtes. Non, je n'ai pas envie d'une machine à pâtes, il me la faut ! Ainsi que tous les trucs qui l'accompagnent. Allons, c'est du GU ça, pas du GI !

Car, c'est bien connu, pour faire ses pâtes soi-même, il faut :

- de la farine spéciale et de la semoule de blé dure, très fine, ainsi que des oeufs

- un plan de travail géant

- une machine à pâtes

- les accessoires de découpage

- l'empreinte à raviolis et le truc pour les farcir

- un séchoir à tagliatelle

Sans parler que vous allez y passer l'après-midi et qu'il vous faudra plusieurs essais avant d'y arriver...

Donc, au bas mot, vous en avez pour 100€. Voire 150€. Et vous allez perdre du temps pour rien au début. Forcément, ça m’a fait réfléchir et j’ai décidé de reporter l’achat à la semaine prochaine, le temps de tester le potentiel GU/GI de tout l’attirail. Et de voir si j’arrivais encore à survivre avec de simples Barilla.

Pâtes fraîches maison

DSC09263

 

Mesdames et messieurs, il est en fait temps de déboulonner quelques mythes. Pour confectionner une ration de pâtes fraîches pour une personne, il m’a fallu :

-       100g de farine de type 45 de bonne qualité et un œuf

-       Un plan de travail pas si géant que ça – même pas du tout

-       Un rouleau à pâtisserie

-       Une roulette crantée, et encore, c’était pour la déco

-       Un séchoir A LINGE

-       En tout et pour tout UNE DEMIE HEURE

Et c’était ma première fois.

Tout ce que j’ai fait, c’est mettre la farine sur le plan de travail, comme ça, directement. J’ai creusé un puits, mis mon œuf et j’ai pétri pendant dix bonnes minutes. En guise de technique, une tentative misérable d’imiter la mamma italienne dont j’avais vu la vidéo sur YouTube deux heures avant.

Puis j’ai constitué une boule, que j’ai doucement commencé à étirer à la main. J’ai refariné mon plan de travail et j’ai attrapé mon rouleau. Je ne sais pas quel crétin a dit que c’était impossible d’étaler la pâte, parce que moi j’y suis parvenue en moins de dix minutes, sans forcer, avec un rouleau acheté 3€ à Monoprix.

Et puis j’ai découpé mes tagliatelles à la roulette et les ai mises à sécher. Là encore, moins de dix minutes pour effectuer l’opération.

J’ai laissé sécher quelques dizaines de minutes et c’était prêt à cuire. Super dur là aussi : on fait bouillir de l’eau salée et on met les pâtes dedans, environ 3 minutes – 2 minutes 30 pour de l’al dente.

Bon, rien d’original dans ma recette, donc juste en passant, j’ai fait revenir des oignons et une tomate dans de l’huile d’olive, ajouté un peu de poulet et de la crème. Puis j’ai versé les pâtes égouttées, du gruyère et laissé mijoter 2 minutes. Un tour de moulin à poivre, du basilic et c’était prêt.

DSC09266

 

Mais tout ça pour dire que la machine à pâtes va rester dans le magasin pour l’instant. Je vais plutôt investir dans des chaussures. Oui, les chaussures sont un GI aussi quand on en a autant de paires que moi, mais vous croyez qu’il vient d’où le néant intersidéral ??

PS : pour ceux qui souhaiteraient se familiariser avec les techniques, voici deux vidéos. La mamma fait les pâtes à l'eau, chacun sa préférence. Et je tiens à préciser que contrairement à la dame, je n’ai pas utilisé de manche à balai ou un truc y ressemblant : j’ai un rouleau maintenant.

Posté par La Quenelle à 21:58 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,