Oui. Enfin.

La recette de la TRUFFADE. La vraie Truffade auvergnate.

Il était temps vous allez me dire. Parce que bon, soyons honnêtes, notre blog ne brille pas par ses statistiques et quand on a enlevé nos mamans et amis, ben il reste surtout les gens qui arrivent ici par hasard. Et parmi eux se trouvent quelques amateurs de bonne chère, qui recherchent « la vraie truffade auvergnate » ou « que boire avec une truffade ».

(On remarquera comment j’optimise ainsi la requête Google…)

Bref, je m’en voulais un peu de proposer à ces malheureux un blog au titre trompeur. Mais il se trouve que j’ai à disposition des cobayes très volontaires pour faire exploser leur quota de calories et pour vérifier que le vin s’accorde bien avec le plat. On admire leur sens du sacrifice… (je leur avais quand même fait peler les patates pour me venger).

Donc aujourd’hui, mesdames et messieurs, devant vos yeux ébahis : la recette de la VRAIE Truffade auvergnate, réalisée par une Quenelle.

Je sais, c’est pas tous les jours qu’on voit ça…

Et d’abord, qu’est-ce que la Truffade ? (mis à part le surnom de Anne…)

Il s’agit d’un plat à base de pommes de terre et de tomme de cantal, et RIEN d’autre ! (oui, je sais, on avait mis du lard ici, mais c’est parce qu’on est des kamikazes de la nutrition).

Nul doute qu’il faut aimer le fromage et que ça a tendance à tenir au corps. Parfait pour l’hiver. Un peu comme la tartiflette, mais version Massif Central. Donc oui, la Truffade est une excellente alternative à la Tartiflette.

C’est un plat extrêmement simple à cuisiner, qui ne prend pas de temps, si ce n’est de remuer la casserole de temps en temps.

J’avais regardé plusieurs recettes mais j’ai finalement fait au feeling, et j’ai eu raison : ne suivez pas les recettes vous annonçant qu’il faut 600g de pommes de terre pour 6 personnes, vous allez avoir faim…

La Vraie Truffade Auvergnate

IMG_0053

Pour 3 personnes :

·         500g de pommes de terre

·         250g de tomme de Cantal (il est souvent difficile de trouver de la tomme fraîche en dehors de l’Auvergne, mais un fromage de Cantal jeune est parfaitement adapté aussi)

·         Un gros morceau de saindoux (idem ici, de l’huile remplace parfaitement)

·         Du lard pour les kamikazes

·         Sel

·         Poivre

Lavez et épluchez les pommes de terre. Coupez-les en rondelles.

La question revient souvent : « Mais quelle sorte de pommes de terre pour la Truffade ? » Le mieux, ce sont des pommes de terre un peu « vieilles », oui, celles qu’on a oubliées dans le frigo ou au cellier, ou bien des pommes de terre spéciale purée. Dans tous les cas, surtout pas de pommes de terre nouvelles.

Je sais aussi que certains font revenir de l’ail dans leur poêle avant d’ajouter les pommes de terre, mais ce n’est pas indispensable et cela peut même « couvrir » le goût de la tomme.

Dans une poêle profonde, faîtes fondre le saindoux ou chauffer de l’huile. Je ne précise pas les quantités mais ne lésinez pas : la Truffade n’est pas un plat de régime et il est nécessaire que les rondelles de pommes de terre n’accrochent pas trop. Donc on n’hésite pas à mettre un bon fond !

Si vous avez choisi de mettre du lard, ajoutez-le, coupé en morceaux ou non, afin qu’il libère son gras (et là j’ai fait fuir ou saliver toutes celles au régime !)

Mettez à cuire vos rondelles pendant environ une demi-heure environ, à feu doux sans couvrir. Remuez régulièrement afin d’éviter que cela accroche au fond.

Augmentez ensuite un peu le feu et couvrez pendant une dizaine de minutes.

Les temps de cuisson donnés ici ne sont qu’indicatifs, il se peut que vos pommes de terre aient besoin de plus ou moins de temps pour cuire. Leur aspect est de toute façon votre meilleur indicateur : les pommes de terre doivent être légèrement colorées et s’écraser assez facilement sous la fourchette (mais on ne veut pas de purée non plus, on appellerait ça de l’aligot sinon !)

IMG_0049

Découpez la tomme de Cantal en fines lamelles et ajoutez-la aux pommes de terre. Salez et poivrez.

A l’aide d’une fourchette, écrasez les rondelles de pommes de terre et mélangez-les au fromage qui fond, comme sur la photo ci-dessus. Poursuivez l’opération jusqu’à ce que le fromage ait complètement fondu et enrobé les pommes de terre.

Laissez ensuite mijoter pendant quelques minutes, le temps que cela dore.

Servez immédiatement, avec une salade par exemple.

DSC04024

Quel vin boire avec une Truffade ?

Un vin rouge, sans aucun doute. La tomme de Cantal n’est pas de ces fromages qui acceptent bien les blancs. Dans l’idéal, je conseillerais de boire un côte du Rhône ou un Gigondas, de préférence fruité (et meilleur servi autour de 18°C, si je ne m’abuse…)

Cette petite recette m’a en tout cas donné envie de redécouvrir les classiques auvergnats, il est donc possible que certains atterrissent ici à l’avenir (amateurs de fromage…)

Mais bonne nouvelle (ou non), ma période salée s’achève avec cette recette. Bientôt ici, les muffins du diable…