DSC05246

Après un mois d’absence, la Truffade et la Quenelle émergent des profondeurs du Net. Bon, seulement la Quenelle en fait, la Truffade ayant décidé d’aller voir à quoi ressemblait la gastronomie de l’autre côté du Rhin. Je ne doute pas qu’elle reviendra avec quelques bonnes idées et des kilos de pâte aux graines de pavot…

En attendant, j’ai enfin eu le temps de me remettre un peu à la cuisine, ce qui a été un réel plaisir après ce mois quelque peu stressant. Les vacances, enfin. J’avais oublié à quel point il était agréable de passer la journée entière à bouquiner, sans culpabiliser parce qu’il faut travailler.

J’avoue que je cuisine pourtant moins en été, me contentant souvent de profiter des fruits et légumes à disposition, sans particulièrement les accommoder. Un filet d’huile d’olive ou de sucre et c’est en général terminé.

Mais j’ai eu envie d’un plaisir très sucré et un peu gras aujourd’hui. Pour assurer mes apports en glucides et lipides, naturellement !

J’ai donc réalisé un « toucinho do céu », gâteau portugais qui est aussi très apprécié au Brésil. En français, ça donne « lard du ciel ». Le nom est à mon avis quelque peu exagéré, mais il est vrai qu’il s’agit d’une gourmandise au petit goût d’amandes et de caramel, délicieuse mais peu adaptée au bikini. Mais comme il pleut…

Toucinho do céu

DSC05251

-          250g de sucre

-          125g d’amandes en poudre

-          6 jaunes d’œuf (congelez les blancs ou tentez les macarons)

-          1 pincée de cannelle

-          10g de farine

-          25g de beurre

-          du sucre glace

Préchauffez le four à 180°C.

Dans une casserole, chauffez le sucre « à sec ». J’ai ici fait le choix d’attendre une légère caramélisation pour obtenir des pépites de caramel, mais il est sinon conseillé d’enlever la casserole du feu avant. Dans tous les cas, restez à côté.

Laissez refroidir un peu le sucre.

Pendant ce temps, battez les jaunes d’œuf avec de la cannelle.

Ajoutez la poudre d’amandes puis les œufs au sucre et mélangez. Incorporez ensuite la farine et le beurre ramolli.

Remettez la casserole sur feu doux et remuez jusqu’à ce que la crème obtenue soit épaisse et nappe la cuillère.

Versez la pâte dans un moule beurré. Très sincèrement, je conseille ici un moule en silicone, le démoulage s’avérant moins délicat. D’ailleurs, comme je n’ai pas de moule à manqué en silicone, j’ai utilisé mes moules à muffins et le résultat s’est avéré très pratique pour la dégustation.

Enfournez pendant une vingtaine de minutes, en surveillant l’aspect du gâteau. S’il commence à trop bronzer, recouvrez le moule de papier aluminium.

Laissez tiédir avant de démouler et de saupoudrer de sucre glace. Servez avec un café fort ou un cocktail aux fruits.

DSC05254