;;;

::

Moi, j’aime le boudin.

Voilà, c’est dit. Une façon comme une autre de commencer cette note, peut-être pas la plus classe, mais n’empêche : moi j’aime le boudin.

J’en ai toujours apprécié le goût, qu’il soit blanc ou noir, cuisiné avec des pommes, des patates, en salade, avec des plantains. Mais jusqu’à il y a 3 ans, je n’en mangeais pas régulièrement, je n’avais juste pas le réflexe. Tout a changé lors de mon séjour en Grande-Bretagne : je me suis un jour réveillée avec une envie de boudin, comme ça. J’ai donc parcouru le supermarché. Puis les boucheries. Puis le magasin de produits français. Rien, pas de boudin : Cardiff ne semblait pas connaître ce produit. J’ai tout à coup compris ce que c’était que de vouloir quelque chose sans parvenir à l’obtenir. Je me suis mis à fantasmer sur du boudin. Je suis devenue une obsédée du boudin.

Quand je suis rentrée en France, un mois plus tard, c’est un des premiers plats que j’ai mangé, et j’en ai ramené dans l’Eurostar. Oui, je suis un peu bizarre, je vous l’accorde…

Depuis, je suis revenue en France. Mais de la même façon que certains ont des pots de glace au congélateur, j’ai en général du boudin dans mon frigo. Je n’en mange pas toutes les semaines, loin de là, mais je cherche toujours une nouvelle façon de l’accompagner. L’année dernière, j’avais tenté un crumble antillais, aujourd’hui je vous propose des tortellinis au boudin. C’est archi simple et cela m’a permis de refaire des pâtes fraiches .

Tortellinis au boudin

DSC09483

Pour 2 personnes

-          2 œufs

-          200g de farine

-          un boudin (noir ou blanc)

-          sel et poivre

-          une noisette de beurre

-          un oignon

-          10cl de crème fraiche

-          du parmesan

-          de la salade pour dresser (oui, je sais, moi je n’en avais plus !)

Sur un plan de travail assez large, disposez la farine et creusez un puits dedans. Versez les œufs et battez rapidement à la fourchette. Travaillez votre pâte sans relâche pendant une dizaine de minutes.

Etalez-la ensuite au rouleau ou à la machine, ce qui devrait vous prendre une dizaine de minutes pour obtenir une pâte d’un millimètre d’épaisseur environ – mieux vaut ici que la pâte soit plus épaisse quand même.

Découpez des carrés de 4cm de côté.

Fendez la peau du boudin et récupérez la chair.

A l’intérieur de chaque carré, disposez une noisette de boudin et repliez comme un chausson avant de souder les bords en les pressant – et en les cornant.

(excusez la description un peu ratée, mais tout le monde voit à quoi ressemblent des tortellinis?)

Laissez séchez vos pâte pendant 1h.

Mettez de l’eau à bouillir et laissez ensuite cuire les tortellinis pendant 2 à 3 minutes, pas plus. Egouttez-les.

Faites revenir l’oignon émincé dans du beurre, ajoutez la crème, le sel et le poivre, puis les tortellinis. Parsemez de parmesan et laissez mijoter quelques minutes.

Servez chaud, accompagné d’une salade et d’un peu de balsamique.